La gare


Vidéos
Le bénévolat
Événements
Les usagers du parc linéaire
Commanditaires
Membres
 

RECHERCHONS
BÉNÉVOLES

LES WEEK-ENDS
ET SUR SEMAINE
pour l'accueil des
passants, marcheurs,
cyclistes...

Demander Johnny,
Linda (coordonnatrice)
ou Gilles
450-224-2105

         

La gare de

Vous avez du temps libre, du temps à partager?
Nous avons besoin de vous!
Donnez 4 hres de votre temps à vous amuser et accueillir les gens.

Bénévoles de la gare 2015-2016
Souvenirs au souper des fêtes des bénévoles

Équipe des bénévoles 2016 de la gare de Prévost
Les bénévoles en ce début 2016 à la gare, en partant de gauche, à l’arrière : Louise Roy, Jacques Riopel, André Bastien, Marc Boudreau, Gilles Broué, Normand Pagé, André Robert, André Ribotti; à l’avant: Jean (Johnny) Girard, Catherine Baïcoianu, Linda Desjardins (coordonnatrice) et Louise Marleau. Manquent sur la photo: Nicole Deschamps (qui prend la photo) et Daniel et sa compagne qui apparaissent en avant-plan sur la prochaine photo!

Équipe Souper des bénévoles 2015-2016 à la gare de Prévost
Photo prise par Linda Desjardins, coordonnatrice.

Membres du conseil d'administration 2011
avec bénévoles au souper de la gare décembre 2011

Bénévoles à la gare de Prévost
Agrandissement de la photo

De gauche à droite (debout): Jacques Riopel, Jean Girard (président), Catherine Baïcoianu (coordonnatrice et secrétaire), Richard Rinfret, Gilles Broué (trésorier), Nicole Deschamps (aide web), Marcel Leduc, André Bastien.
Assis :
Mme Gisèle Desmarests, Denis Lacquère et Carole Lutfy. Absent sur la photo : Denis Girard, vice-président.

Conseil d'administration 2009

CA conseil administration gare de Prévost 2009
Agrandissement de la photo

DEBOUT: De gauche à droite: Richard Rinfret, Jacques Riopel, Élie Laroche,Gilles Broué trésorier,
Marcel Leduc, et Denis Girard, secrétaire.

ASSIS: De gauche à droite: Catherine Baïcoianu (coordonnatrice et secrétaire d'assemblée), Stéphane Parent représentant de la ville de Prévost, Jean Girard, président, Carole Lutfy et André Bastien.

Hommage Bénévolat Québec 1998

Candidature :
Le Comité de la gare de Prévost inc.

1- La persévérance de l'organisme est évidente par les faits suivants :

Le Comité de la gare de Prévost a été créé en 1985 pour empêcher la démolition et assurer la restauration de la gare de Prévost, un bâtiment patrimonial construit en 1898.



Après s'être opposés aux projets de démolition du bâtiment par le Canadien Pacifique, les bénévoles du Comité de la gare ont contribué à mettre sur pied des comités locaux dans les autres municipalités des Laurentides pour sauver les gares encore debout. Le Comité de la gare de Prévost contribua alors à la création de la Corporation des gares des Laurentides, qui regroupait les comités locaux dans des municipalités telles : Mont-Rolland, Sainte-Agathe, Labelle, l'Annonciation, Mont-Laurier, Mont-Tremblant, Sainte-Marguerite et Saint-Faustin-Lac-Carré.

Pendant plus de douze ans, les bénévoles ont travaillé à rénover le bâtiment de la gare de Prévost et à l'ouvrir de nouveau à la population, d'abord en faisant une rénovation sommaire pour l'ouvrir au public, puis en convainquant l'administration municipale de Prévost de le louer du Canadien Pacifique et finalement en décidant la municipalité à en faire l'acquisition auprès du gouvernement du Québec, qui venait de l'acheter en créant le Parc linéaire du P'tit train du nord.

En 1997, le Comité signait avec la municipalité de Prévost un protocole lui confiant la rénovation et la gestion du bâtiment pour les quatre années à venir.



En juin 1997, le Comité entreprenait la rénovation du bâtiment avec des bénévoles membres du Comité de la gare. Le 15 décembre 1997, le rez-de-chaussée de la gare était rouvert à la population et aux utilisateurs de la piste du Parc linéaire du P'tit train du nord après plus de 2 500 heures de bénévolat.

Durant la première phase du projet, le Comité a su rallier plusieurs organismes, marchands et individus à son projet et a pu recueillir près de 20 000 $ de commandites en argent, en matériaux et en services.

Les bénévoles travaillent présentement à rénover l'étage pour y aménager des bureaux afin d'y regrouper et d'y installer des organismes communautaires et de les doter d'un secrétariat permanent.


Durant ses treize années d'existence, le Comité de la gare de Prévost a dû négocier avec le Canadien Pacifique, avec quatre maires et leurs conseils municipaux, avec le ministère des Affaires municipales, avec le ministère des Transports, avec le ministère des Affaires culturelles et les représentants de la MRC Rivière-du-nord. Il a aussi dû participer à un référendum sur le zonage municipal pour préserver le caractère communautaire de la gare et intervenir en Cour du Québec à l'occasion d'un recomptage judiciaire.

Depuis septembre 1997, il multiplie les contacts et les démarches pour assurer le montage financier du projet et jusqu'à maintenant il réussit à assurer la viabilité du projet.



2- Les bénévoles de cet organisme ont un impact sur les services rendus dans la communauté :

Depuis qu'ils sont impliqués dans le dossier de la gare, les bénévoles du Comité de la gare de Prévost ont d'abord pu, par leur action, faire prendre conscience à la communauté de l'importance de préserver ses bâtiments patrimoniaux.

Ils ont aussi contribué à rassembler les différents organismes du milieu et à les amener à travailler ensemble à des causes communes, que ce soit l'organisation d'événements, d'activités ou encore à des campagnes de levée de fond.

En servant de catalyseur ou de rassembleur des énergies dans la communauté, les bénévoles du Comité ont contribué à rendre l'action de tous ces organismes bénévoles plus efficace, plus utile et plus performante.



3- Malgré les contraintes, l'organisme a fait preuve de ténacité afin de garder ses bénévoles :

Depuis treize ans, le Comité de la gare de Prévost a dû mener une lutte de tous les instants pour mener à bien son projet de préserver, de rénover et de rouvrir le bâtiment centenaire à la population.

Pour garder ses bénévoles à travers tous ces temps d'attente, tous ces revirements de situation, tous ces revers de fortune, tous ces délais administratifs, toutes ces déceptions, le Comité a toujours su impliquer ses membres dans la planification du projet et dans la concrétisation de l'objectif ou du rêve.

Le Comité a tenu des audiences publiques sur le projet d'utilisation du bâtiment de la gare. Il a consulté régulièrement ses membres sur les différents aspects du projet. Il a tenu des assemblées régulières et des réunions de conseil d'administration auxquelles sont invités tous les membres. Il a appliqué la méthode du consensus dans la prise de décisions importantes. Il a aussi publié des bulletins d'information aux membres et émis plusieurs communiqués de presse qui furent diffusés dans les journaux de la région.

Dans sa gestion, il a toujours fait preuve d'ouverture et de transparence.

Fondé par une vingtaine de personnes en 1985, le Comité comptait vers 1990 une quarantaine de membres. Vers 1993, une soixantaine de personnes partageaient le même objectif. En 1996, lors du référendum sur le changement de zonage le Comité comptait 80 membres, alors qu'un an plus tard, en septembre 1997, il passait le cap des 100 membres. Aujourd'hui, le Comité de la gare de Prévost regroupe plus de 150 personnes provenant de tous les milieux, de toutes les allégeances politiques et de plusieurs municipalités.

Maintenant le Comité recrute environ cinq membres par semaine.



4-Dans la réalisation de ses oeuvres, l'organisme a su mobiliser ses bénévoles :

La mobilisation des bénévoles du Comité de la gare s'est fait sur deux tableaux, d'abord dans l'action concrète et directe et ensuite en cultivant le rêve, l'espoir et la vision d'avenir.

L'action concrète et directe :

Les bénévoles du Comité de la gare ont toujours été impliqués directement dans toutes les actions du Comité, qu'ils s'agisse de représentation, de négociation, de gestes d'éclat, de manifestations, ou encore dans l'animation du bâtiment.

Tous et toutes ont participé aux travaux de rénovation selon leurs moyens, leurs disponibilités et leurs capacités. Ils ont balayé, cloué, nettoyé, peinturé, sollicité, fait de la soupe, servi des crêpes, recruté de nouveaux membres, etc. Chacun avait une tâche à effectuer et chacun voyait sa contribution reconnue et soulignée.

Chaque nouvelle étape franchie était soulignée par une petite cérémonie et par la prise de photos qui furent exposées dans la gare. La valorisation de cette action directe et concrète a eu pour effet de créer un sentiment de satisfaction chez les bénévoles et leur donner le goût de continuer et d'en faire encore plus.

L'action en commun a aussi permis de créer des liens entre des personnes qui se connaissaient peu avant d'être membres du Comité de la gare. L'amitié, la solidarité et l'entraide mutuelle sont maintenant des valeurs courantes chez les bénévoles du Comité de la gare.

Le rêve, l'espoir et la vision d'avenir :

Le Comité a aussi permis à ses membres de rêver, en parlant souvent du projet qu'on réaliserait un jour. En imaginant comment la gare serait belle de nouveau, comment elle serait à nouveau utile à la communauté et en imaginant comment elle pourrait contribuer à changer les choses et améliorer les conditions de vie dans la collectivité, plusieurs bénévoles ont trouvé les regains d'énergie et les motivations qu'il leur fallait pour poursuivre l'action malgré les avatars, les délais, les frustrations et les déceptions.

Le Comité de la gare a donc combiné l'action directe et quotidienne au rêve et à la vision d'avenir pour maintenir pendant treize ans la mobilisation de ses bénévoles.



5- L'organisme a démontré une approche innovatrice afin de maintenir l'engagement de ses bénévoles:

Le Comité de la gare a toujours su respecter ses membres en instaurant un processus démocratique qui garantit une place égale à tous les bénévoles dans la réalisation du rêve, du projet et de la poursuite des objectifs.

Assemblées générales régulières, conseils d'administration élargis, recherche de consensus, adaptation du projet à la réalité des bénévoles, affectation des ressources humaines en fonction des capacités, des disponibilités et des goûts des bénévoles, voilà des pratiques qui prévalent et qui sont toujours présentes dans le fonctionnement du Comité de la gare.

Le Comité s'est aussi toujours efforcé de rattacher le rêve à la réalité quotidienne. Chaque geste, corvée, activité est toujours relié à la réalisation de l'objectif final qui est de rouvrir la gare à la population, d'en faire un lieu d'accueil, un bureau d'information patrimonial et un lieu d'action communautaire. Le Comité a toujours su rappeler aux bénévoles leur contribution dans le quotidien à la réalisation du rêve et du projet.

Le Comité a fait des bilans, des rapports étapes à ses membres et leur a toujours rappelé au jour le jour l'importance de persévérer.

Gleason Théberge, président
Corporation des gares des Laurentides


ADRESSE COURRIEL (2011)
garedeprevost@GMAIL.COM

envoyez-nous vos commentaires, images,
projets et autres.

Gare de Prévost
1272, rue de la Traverse, Prévost, J0R 1T0
Téléphone: 450-224-2105

Retour à l'accueil


Photos: auteurs recherchés ainsi que les photos originales.

Site réalisé par
Inter-actif Communications